La vie c’est comme quoi ?

La vie c’est comme quoi ?

Étonnante question n’est-ce pas ? on a plus l’habitude de se demander à quoi ça sert ? qu’est-ce que l’on va en faire ? ou bien pourquoi on est là ? les scientifiques cherchent ce qu’elle est, d’où elle est venue, les déprimés se demandent si elle est utile, si elle en vaut la peine, les artistes, comment la sublimer, comment y rajouter des émotions, les psychologues veulent expliquer pourquoi on ressent ces émotions, pourquoi on se pose ces questions.

Et si, l’espace d’un instant, on cherchait juste à la ressentir ? à ressentir ce quel fait résonner en nous, ce que l’on ressent au plus profond de soi quand on ressent la vie.
Bien sûr, le mental va tout de suite nous envoyer plein de réponses, et cela fait aussi partie de notre ressenti de la vie. Savoir qu’une partie de nous analyse, enregistre, calcule, c’est aussi se rendre compte que cette partie-là se base autant sur ce que l’on perçoit de l’extérieur que sur ce que l’on perçoit à l’intérieur.

Alors je vous invite à écouter ce que vous percevez à l’intérieur, au-delà des jugements, au-delà de l’analyse consciente…

Si vous prêtez une oreille attentive à cette petite voix qui murmure au fond de vous, alors vous entendrez ce que la vie attend de vous, ce que vous attendez de la vie, car vous et la vie n’êtes qu’un, vous êtes la vie et la vie est vous. Quelles que soient vos aspirations profondes, c’est en les réalisant que vous vivez et c’est ainsi que la vie est.

Le paradoxe de tout ça, est que l’égo qui vous pousse à vous sentir unique et différent doit s’effacer, pour permettre à votre unicité et vos différences de ne faire qu’un tout avec la vie. C’est elle qui est unique et différente dans chacune de ses manifestations et c’est en acceptant chacune de ses manifestations que vous vous acceptez vous-même.

Alors si pour vous la vie est une danse, dansez ! si elle est une aventure, alors explorez ! si elle est un combat, alors battez-vous ! si elle est une leçon, alors apprenez ! et revenez souvent écouter cette voix au fond de vous, car la vie change, les aspirations évoluent, chacun a un chemin à suivre, et ni l’égo, ni la conscience ne le connaissent, seule l’âme, la flamme de vie en vous, saura vous l’indiquer.

Pour moi, la vie est un chemin…, le chemin d’une ballade…, une ballade sans réelle destination, dont le but n’est pas tant d’arriver quelque part que de voyager et découvrir la vie elle-même, d’en apprécier toutes les formes, toutes les complexités. Tous ces chemins se croisent, et chaque croisement est l’occasion de découvrir de nouvelles choses, d’apprendre sur soi ou sur les autres. Est-ce bien différent d’ailleurs ?

Alors continue mon chemin, j’apprends, ou je prends, ce que me donne la vie, et plus j’accepte tout ce qui existe, plus j’accepte d’exister.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *